À la Une

Bees & Big Data; la ruche connectée

RucheDufour.jpg  

Victorine CastexFloor van den Heuvel, Institut des Sciences de l’Environnement (ISE)donneront un talk pour le cours Selected topics:

Bees & Big Data; la ruche connectée

Date: Lundi 18 novembre 2019 à 17h15

Lieu: CUI / Battelle bât. A, FacLab (rez-de-chaussée)

 

Résumé:

Les abeilles (domestiques et sauvages) sont responsables de la pollinisation de 80% des espèces de plantes à fleurs, dont une majorité de fruits et légumes que nous consommons. Les chercheurs de l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) ont estimé la valeur économique de l'activité pollinisatrice des insectes à 153 milliards d'euros au niveau mondial. Cependant, chaque année, entre 30% et 40% des colonies d'abeilles meurent dans le monde. L'utilisation des pesticides dans l'agriculture et le manque de nourriture en sont les principales causes.

Avec les défis auxquels font face les abeilles, les moyens de surveillance des ruches se démultiplient aussi. Les “ruches connectées” mesurent des variables “simples” tels que la température et le taux d'humidité à l'intérieur et à l'extérieur des ruches, ainsi que parfois des variables plus complexes tels que le poids de la ruche et l'intensité sonore. Ces mesures aident l'apiculteur à détecter une anomalie dans la ruche mais peuvent gêner les abeilles.

Que penser de l'instrumentation de la ruche? Quelles seraient les possibilités d'améliorer et d'élargir la surveillance des colonies d'abeilles?
 

Courtes bio:

Victorine Castex a fait le master en science de l'environnement (MUSE) à l'Université de Genève et un doctorat sur l'impact des changements climatiques sur les plantes et les insectes. Elle est présidente de l'association BeeOtop pour la sauvegarde des abeilles.
Floor van den Heuvel a également fait le MUSE et un doctorat sur les mesures radar des précipitations alpines à l'EPFL et MétéoSuisse.